La « Place IKEA »

13 mars 2022 

Dauphiné Libéré, 13 mars 2022

Interrogés par le Dauphiné Libéré sur le réaménagement de la place Victor Hugo, nous avons rappelé qu’il a été annoncé par voie de presse, puis imposé sans aucune concertation. Nous regrettons la déconstruction du style haussmannien, qui faisait le charme et l’identité de la plus belle place de Grenoble depuis son inauguration le 18 mai 1885 par le maire Édouard Rey.

L’union de quartier avait, dans une lettre adressée en 2018 au maire Éric Piolle, exprimé sa satisfaction concernant la réfection du sol et émis cinq remarques de bon sens :

  • Garder les grands arbres qui restent car ils sont précieux pour l’ombre qu’ils apportent l’été
  • Le remplacement de la pierre des murettes par du béton n’est pas souhaitable car il fournirait un support propice aux tags
  • Les « salons urbains » de la rue de la République ayant montré les nuisances qu’ils concentrent, les installations d’esprit similaire sont à proscrire, à fortiori celles qui invitent aux mésusages nocturnes
  •  Le mobilier en bois brut n’est pas souhaitable car il vieillit mal et qu’il est difficile à nettoyer, notamment en cas de tags
  • Refus absolu du retrait des barrières de délimitation des pelouses, qui les protègent des chiens et des attroupements

Il n’a été tenu compte ni de ces signalements, ni du renouvellement en 2021 de certains d'entre eux.

CLIQUER ICI pour lire l'article du Dauphiné Libéré