Qualité de l’air au centre-ville : moins d’inégalité, plus d’équilibre et d’équité !

3 octobre 2022 

Six des sept écoles les plus polluées de Grenoble (voire du département), auxquelles s'ajoute le lycée Champollion, sont toutes localisées dans le périmètre directement impacté par le plan de circulation de 2017, qui a reporté et donc CONCENTRÉ le trafic automobile sur la rue Hoche, le Bd Gambetta, le cours Jean-Jaurès, la rue Lesdiguières et les rues attenantes.

Plus de 4 000 élèves sont concernés, ainsi que des milliers d’habitants.

Il y a urgence. Sans attendre d'hypothétiques réaménagements urbains ou réductions de la circulation automobile, qui sont de l'ordre du long ou du moyen terme, il faut agir dès à présent contre la surexposition à la pollution de ces établissements scolaires.

Pour cela, il suffirait de simplement rouvrir à la circulation automobile le couloir de bus du Bd Agutte-Sembat, dans le sens Sud-Nord, ce qui, sur une seule voie, n’a rien d’un retour à la situation antérieure sur deux à trois voies, mais rétablirait une exposition ÉQUITABLE au regard de la qualité de l'air POUR TOUS les usagers et habitants du centre-ville. Elle est actuellement INÉGALITAIRE, depuis cinq ans.

exemple de ce qui se fait ailleurs en France

Après un appel lancé en mars dernier au maire de Grenoble, qui n’a reçu aucune réponse, l’UHCV et l’Union de Quartier Championnet (CBCH) ont donc décidé de recourir à une « interpellation citoyenne ». Ce mécanisme officiel oblige la prise en compte par les élus, donc enfin la discussion.

En un mot, la demande qui est faite est que la qualité de l'air au centre-ville soit traitée avec MOINS D’INÉGALITÉ, PLUS D’ÉQUILIBRE ET D’ÉQUITÉ !


Il est possible de SIGNER EN LIGNE sur le site de la mairie, via le lien ci-dessous.

STOP À LA SURPOLLUTION D’ÉCOLES ET D’HABITANTS DE NOS QUARTIERS (grenoble.fr)  

Attention : il vous faudra confirmer votre signature par un lien que vous recevrez par courriel.

OU : plus simplement, vous pouvez SIGNER PAR SIMPLE COURRIEL à notre adresse (uhcv.grenoble@gmail.com) avec le texte « je soutiens votre interpellation citoyenne ».  Dites si vous résidez ou non à Grenoble (*) et indiquez : nom, prénom, date de naissance.

(*) Seules sont prises en compte les signatures de personnes qui ont plus de 16 ans et qui habitent à Grenoble ou y payent la taxe foncière.


La presse en a parlé :

Il en a aussi largement été question à notre réunion publique du 20 octobre 2022 avec les élus, voir ce billet d'information : uhcv-grenoble.fr/actualites/120/paroles-d-habitants-a-la-reunion-publique-du-centre-ville

La concentration en NO2 aux écoles entre Agutte Sembat et Jean Jaurès (en µg/m3, chiffres Atmo publiés par l’association Respire)