Témoignage d'une adhérente

13 septembre 2020 

Rentrée de voyage dimanche soir, je me suis retrouvée dans un embouteillage à la Porte de France.

Un dimanche à 19 heures !

La file de voitures faisait 1 km de long et il m'a fallu 25 minutes pour atteindre l'entrée du boulevard Gambetta.

Les quais étaient complètement bouchés des deux côtés de l'Isère, les ponts aussi.

Prise dans l'embouteillage, une camionnette des pompiers a actionné la sirène pour se frayer un chemin.

Les voitures bloquées ont fait ce qu'elles pouvaient pour la laisser passer, mais les pompiers n'avançaient pas plus vite qu'un piéton.

Parvenus au pont, ils ont dû traverser l'Isère à contresens de la circulation, en prenant la file opposée.

Puis ils sont partis dans la direction du CHU en roulant sur la piste cyclable temporaire (jusqu'à quand ?) du quai Créqui. Y avait-il des cyclistes sur la piste ? Je ne sais pas, j'étais trop loin pour bien voir.

Y avait-il quelqu'un en situation d'urgence dans la camionnette ? Il faut espérer que non.

Une fois parvenue à l'entrée du boulevard Gambetta, j'ai pu rapidement rejoindre mon domicile du centre ville car les rues étaient vides !

En fait, l'embouteillage ne concernait que la Porte de France et les quais, dans le Grenoble désert du dimanche soir !

C'est vraiment n'importe quoi.