plateaux piétons : l'avis de l'Union de Quartier

29 octobre 2020 

Des "plateaux piétons" ont été réalisés en de multiples endroits, notamment cours Lafontaine devant les portes du lycée Champollion ou cours Berriat au croisement avec la rue Thiers.

Nous avons constaté que, dans leur réalisation actuelle, ces plateaux ne protègent pas les plus vulnérables. Aussi souhaitons nous avoir des "plateaux piétons protégés", c'est à dire renforcés par des feux à bouton poussoir et des bandes blanches marquées au sol. C'est particulièrement nécessaire à la traversée des quais au niveau de la passerelle car c'est le lieu piéton le plus fréquenté de Grenoble : 11000 piétons par jour en moyenne et jusqu'à 32000 en pic !

Dans la réalisation actuelle de ces plateaux, ce sont les plus vulnérables c'est à dire les piétons qui sont forcés de s'adapter au trafic des voitures et des vélos. Et si la majorité des automobilistes s'arrêtent, ce n'est jamais le cas des cyclistes.

Nous l'avons vu, vécu, entendu témoigner : certains piétons, en particulier les personnes âgées ou les enfants, n'osent tout simplement pas traverser. D'autres personnes, notamment avec handicap, le font de façon périlleuse.

C'est pourquoi nous avons demandé, avec les unions de quartier Notre-Dame et Championnet, de développer les feux à bouton poussoir et marquer au sol les passages protégés par des bandes blanches

Pour résumer, notre demande est que les piétons disposent de "plateaux piétons protégés".