Enquête : Grenoble est-elle une ville pour les piétons ?

28 octobre 2021 

            Pour tout savoir de la réponse, lisez le rapport complet de 60 Millions de Piétons. Ci-dessous quelques extraits, et ce qui a été publié dans la presse.

            Les associations FFRandonnée Paris, 60 MILLIONS DE PIÉTONS et Rue de l’Avenir ont interrogé les internautes par une enquête en ligne pour recueillir leur ressenti sur la « marchabilité » de leur commune et leur avis sur la manière de l’améliorer. Des adhérents de l’UHCV y ont répondu.

            29 des 47 questions que comportait l’enquête ont servi à calculer cinq indices.

            La moyenne de ces indices pour les 200 communes n’a été que de 9,2. Elle est à 10,26 pour Grenoble. Concernant l’indice de « ressenti global », Grenoble a été sévèrement notée (9,66/20) puisqu’elle est en 111ème position sur 200.

            La répartition des répondants à l’enquête a été la suivante : 297 piétons, 200 usagers des deux roues, 67 usagers des transports en commun, 32 automobilistes, 15 personnes à mobilité réduite. Les usagers des deux roues et des transports en commun ont classé Grenoble en « C », tandis que les piétons ont été moins favorables en notant « D ». Les automobilistes et les PMR ont aussi noté « D », mais ils pèsent peu au résultat final puisqu’ils ne représentent que 8% des répondants.

            Unanimement, les lieux les plus appréciés sont (dans l’ordre) : les quais et berges, le centre-ville, les parcs et jardins, la Bastille.

            Vu par les piétons, les lieux les plus problématiques sont (dans l’ordre) : le centre-ville, les carrefours et croisements, les grands boulevards, les passages piétons non protégés, les quais et berges. Il y a aussi le boulevard Gambetta et les deux parties du cours Berriat.

            Il faut lire le rapport complet pour savoir pourquoi notre secteur, le centre-ville, est à la fois l’un des lieux les plus appréciés par tous et le plus décrié par les piétons.

            60 Millions de Piétons Grenoble a donné des pistes d’améliorations, dont ils proposent la mise en œuvre aux pouvoirs publics locaux de Grenoble :

            • que les pistes cyclables et autoroutes à vélos soient mieux identifiées par un marquage coloré sur le sol (cf. image de Bruxelles ci-dessous). Cela concerne en priorité les espaces partagés comme sur les grands boulevards, le boulevard Jean Pain, la rive droite de l’Isère ;

            • que des campagnes de prévention appellent au respect des piétons dans les espaces qui leur sont dédiés : trottoirs, rues et places piétonnes, parcs ;
            • qu’ensuite des campagnes de verbalisation ciblent tous les véhicules, quel que soit le nombre de roues ; 
            • que les trottoirs soient désencombrés et leur état amélioré (propreté, état de surface);
            • que les passages piétons soient vraiment protégés (feux, marquage au sol) aux carrefours ou croisements les plus problématiques ;
            • que la gestion des espaces piétonnisés soit révisée par l’affectation de lieux exclusivement réservés aux piétons ;
            • que des aménagements pour  le cheminement des  piétons soient réalisés rive gauche de l’Isère, comme un trottoir suspendu au-dessus de la voie de Corato (cf. photo de Dublin ci-après).

            SUR LE SITE DE 60 Millions de Piétons :

            Piétons Grenoblois communique sur les résultats des villes marchables

            DANS LA PRESSE ÉCRITE :

            À ÉCOUTER :